Que serions-nous devenus sans les Melchizédeks ?

Claude Flibotte
Sainte-Julie

L’ordre des Fils Melchizédeks, créé par notre Fils Créateur et la Divine Ministre en liaison avec le Père Melchizédek, sont, selon mon avis, d’une importance capitale pour la bonne marche d’un univers. Ils « furent tous créés au cours d’un seul millénaire du temps standard » (35:1.3; 385.2) et représentent le premier groupe de Fils élevés suivi par les Vorondadeks, les Lanonandeks et finalement les Porteurs de Vie (35:0.2 à 35:0.6; 384.2).

 

Leurs fonctions sont extrêmement variées et couvrent un large domaine d’activités dans un univers local. Ils opèrent comme tribunaux de révision mobiles et consultatifs pour apporter une solution aux problèmes évolutionnaires (35:2.4; 386.2). Ils secondent la Radieuse Étoile du Matin pour exécuter les ordres de Micaël de Nébadon (35:2.5; 386.3). Ils accompagnent les Fils Avonals lors de leur mission d’effusion ou leurs missions magistrales (35:2.6; 386.4). Ils servent d’éducateurs pour nous les ascendeurs lors de notre passage sur les 490 mondes de l’université Melchizédek (35:3.1; 387.2). Ils supervisent notre carrière morontielle (35:4.1; 388.10) et servent même comme Fils d’urgence lorsqu’une situation critique de quelque nature que ce soit se présente (35:4.2; 389.1). Ils peuvent se rendre visibles aux mortels et même s’incarner lorsque nécessaire (35:4.4; 389.3). Pour chaque système d’un univers, un Melchizédek a servi de Porteur de Vie en s’accouplant avec une Ève donnant ainsi naissance aux étranges midsonitaires qui semble être destinés à une éventualité future dans l’évolution de l’univers (36:4.1 à 36:4.8; 400.5).

Ils travaillent beaucoup en association avec les ordres angéliques, les Porteurs de Vie et les médians. Il est intéressant de constater que parmi les 196 fascicules du livre d’Urantia, 36 sont écrits par un Melchizédek, 9 par les Porteurs de Vie et 75 par les médians.

Ce qu’ils ont fait pour Urantia

Leurs interventions dans notre monde ne datent pas d’hier. Lors de l’implantation de la vie sur Urantia, douze d’entre eux ont servi de liaison avec les Porteurs de vie. À la suite de la sécession de Caligastia, un corps de douze Melchizédek assura l’administration provisoire de notre monde jusqu’à l’arrivée d’Adam et Ève. Ils revinrent une décennie plus tard suite à la défaillance de la mission d’Adam et reprirent l’autorité administrative jusqu’aux jours de Jésus (93:0.2; 1014.2).

Machiventa Melchizédek

Au cours de la supervision des Melchizédeks, et comme conséquence des échecs des deux missions précédentes, « vers l’an 3000 av. J.-C., le concept de Dieu était devenu très vague dans le mental des hommes » (93:1.1; 1014.3). C’est alors que Machiventa Melchizédek s’incarna sur terre, à Salem, en mission d’urgence pour raviver la flamme du concept d’un Dieu Universel, Père de tous (93:1.3; 1014.5).

Étrange phénomène

Avec le passage du temps, les anciennes croyances évolutionnaires primitives des hommes risquaient de faire perdre le message de Machiventa. C’est alors qu’un étrange phénomène se produisit. Environ au sixième siècle avant l’effusion de Micaël, une présentation de la vérité spirituelle eut lieu par l’intermédiaire de plusieurs éducateurs humains (94:6.1; 1033.4). Lao-Tseu et Confucius en Chine ; Gautama Siddharta pour l’Inde ; Zoroastre en Iran ; Isaïe le premier, Michée, Abdias, Jérémie, Isaïe le deuxième pour les Hébreux ; etc., pour ne citer que ceux-là. Mis à part les missionnaires de Machiventa qui se répandirent dans tout le monde connu à son époque, il pouvait enfin voir des éducateurs humains proclamer aux hommes un Dieu véritable (97:7.6; 1069.1).

Par quels moyens cet évènement a-t-il pu se produire ? La première idée qui me vient à l’esprit est bien entendu une autorévélation par leur Ajusteur de Pensée (101:4.3; 1109.4). Mais, y aurait-il d’autres façons d’y parvenir ? À la citation 94:6.1 (1033.4) il est écrit que « par une coordination exceptionnelle de facteurs spirituels dont tous ne sont pas compris, même par les superviseurs planétaires, Urantia assista à une présentation fort inhabituelle de la vérité religieuse sous des formes multiples. » Étant donné que « facteurs spirituels » et « formes multiples » sont au pluriel, j’en arrive à la conclusion que la seule autorévélation ne pouvait être en cause.
Dans l’ouvrage de Mark Koulieke intitulé « Reconstitution d’éléments sur l’origine du livre d’Urantia », il écrit, à la page 8, que les médians avaient présenté une requête au Moyen Âge pour ce qui devint, plus tard, la quatrième partie du livre, soit la vie et les enseignements de Jésus. À la page 12, il mentionne que « des intelligences suprahumaines — qu’il s’agisse de médians, d’étudiants visiteurs ou de tout autre ordre de la hiérarchie invisible — s’entraînent depuis des siècles à communiquer avec nous. » Serait-il possible que ces intelligences suprahumaines aient utilisé leurs pouvoirs d’une manière ou d’une autre pour transmettre la vérité à ces éducateurs du sixième siècle av. J.-C. ? Puisque tout cela se serait passé sous la haute autorité des Melchizédeks, il était aisé de faire, disons quelques entorses à la procédure habituelle évolutionnaire, pour compenser l’échec des deux révélations antérieures, celle de Caligastia et d’Adam. La question reste en suspens. Peut-être aurons-nous un jour la réponse lorsque nos cousins, les médians, communiqueront directement avec nous !

Laisser un commentaire