Mental et corps…

Claude Flibotte,
Sainte-Julie

Bonjour chers lecteurs.

Afin de donner suite à l’interrogation que je proposais lors de notre groupe d’étude sur zoom, à savoir que c’est le mental qui façonne le corps, j’ai fait une petite recherche.

Voici les citations sur lesquelles s’appuie mon hypothèse :

« Le mental est toujours créateur. La dotation mentale individuelle d’un animal, d’un humain, d’un morontien, d’un ascendeur spirituel ou d’un finalitaire est toujours capable de produire un corps approprié et utilisable pour identifier la créature vivante. Mais le phénomène de la présence d’une personnalité ou le modèle d’une identité ne sont pas par eux-mêmes des manifestations d’énergie, qu’elle soit physique, mentale ou spirituelle. La forme de la personnalité est l’aspect archétypal d’un être vivant ; elle implique un dispositif d’énergies qui, additionné de vie et de mouvement, est le mécanisme de l’existence des créatures. » (p.483.9) fasc.42:12.9

« La liaison entre le mental cosmique et le ministère des esprits mentaux adjuvats donne naissance à un tabernacle physique convenant à l’être humain en évolution. Le mental morontiel individualise similairement des formes morontielles pour tous les survivants mortels. De même que le corps mortel est personnel et caractéristique pour tout être humain, de même la forme morontielle sera hautement individuelle et dument caractéristique du mental créateur qui le domine. Deux formes morontielles ne se ressemblent jamais plus que deux corps humains. Les Superviseurs de Pouvoir Morontiel parrainent les matériaux morontiels indifférenciés à l’aide desquels la vie morontielle peut commencer à opérer, et les séraphins qui les assistent fournissent ces matériaux. Et, après la vie morontielle, on constatera que les formes spirituelles sont également diverses, personnelles et caractéristiques de leurs habitants mentaux-spirituels respectifs. » (p.483.11) fasc.42:12.11

Bon, essayons de comprendre cela à travers une analogie de mon cru!

Imaginons l’univers de Nébadon dans l’espace. Cet univers existe par la présence esprit de la Divine Ministre qui en délimite les dimensions. Nous savons que c’est la Divine Ministre de Nébadon qui distribue le mental dans son univers à toutes créatures vivantes.

Imaginez ce mental comme un léger brouillard uniformément répandu dans tout Nébadon. Imaginez maintenant que pour chaque individualité humaine, une partie de ce brouillard se concentre en un point lumineux. Ce point focal, c’est le mental matériel d’un humain. Lors de la conception d’un nouvel être vivant, la condensation de ce brouillard forme le mental de l’être en devenir.

La citation du fasc.42:12.11 nous apprend que c’est la liaison entre le mental cosmique (pour nous le septième Maître Esprit) et les esprits mentaux adjuvats qui donne naissance au corps physique. Les cinq premiers adjuvats pour les animaux et les sept pour l’homme. Ce noyau de mental semble agir sur la matière comme le noyau de matière d’une protoplanète en formation attire vers elle par gravitation la matière de l’espace environnant pour se constituer. Imaginez cela comme un petit noyau de matière qui grossit à chaque écrasement de météorites à sa surface pour devenir une planète semblable à Urantia. Il en serait ainsi pour la formation du corps matériel attirée par la gravitation de ce noyau mental qui attirerait la matière constituante de ce corps.

Vous allez me dire : « oui, c’est bien beau cela, mais que fais-tu de l’hérédité parentale ? » Justement, elle est nécessaire pour la production d’un corps ayant une identité bien particulière. Sinon, le mental reproduirait toujours le même modèle de vie. C’est comme si le mental est le chef opérateur qui déclenche la production selon les plans fournis par le moule de l’hérédité parentale.

Si mon hypothèse est valable, les Porteurs de Vie ont fourni, à l’origine, les matériaux initiaux et modèles de vie ; la Divine Ministre a fourni l’étincelle de vie.

Toutes les formes de vie qui sont apparues sur terre résultent des formules vitales implantées par les Porteurs de Vie dans le plasma original. L’adaptation évolutionnaire a contribué aux développements progressifs de toutes ces formes de vie jusqu’à l’émergence de l’homme.

Le chef d’orchestre de toutes ces formes de vie étant le mental, que ce soit le mental cosmique, la Divine Ministre ou les adjuvats, il s’agit toujours du mental ultimement distribué par l’Esprit Infini du Paradis à travers ses manifestations descendantes dans les univers matériels.

Maintenant, que se passera-t-il lorsque je mourrai ? Comment me constituer un corps morontiel puisque je n’aurai plus les adjuvats ni le mental matériel pour le faire ?

À cela, je répondrais que j’aurai comme nouveau mental une connexion directe avec le mental cosmique adaptée dans sa variante pour Nébadon. Mon âme fournira le modèle, le moule d’après lequel les Superviseurs de Pouvoir Morontiel fourniront les matériaux morontiels pour son élaboration. Finalement, ce nouveau corps, réunissant mon âme et le retour de mon Ajusteur, constituera l’éveil de ma nouvelle conscience et de la réactivation de ma personnalité.

Qu’en dites-vous ?

Bonne réflexion !

Laisser un commentaire