« Parlement des religions du monde » de Toronto…

Alain Cyr
Ville Lemoyne

Chers amis (amies),

Vous avez peut-être eu vent du « Parlement des religions du monde » qui a eu lieu du 1er au 7 novembre dernier au « Metro Toronto Convention Center ».

Quel événement! Cet immense centre de congrès, ou les responsables ont accueilli des gens de toutes provenances sous le thème « The Promise of Inclusion : The Power of Love », [« La promesse de l’inclusion : le pouvoir de l’amour »] s’étale sur deux bâtiments à multiples étages, reliés par un long corridor situé en hauteur et qui surplombe le réseau de transport sur rail du centre-ville de Toronto. Fenêtrées sur les deux côtés à demi murs, ses parois transparentes nous offrent une vue immédiate et splendide sur la tour du CN qui, en soirée, nous laisse entrevoir un spectacle de couleurs continuellement changeant ; tandis qu’en pleine journée, ses vitraux abondants filtrent les rayons du soleil en projetant sur le plancher tapissé une merveilleuse mosaïque de couleurs et de formes géométriques qui nous permet, pendant cette néanmoins longue marche entre les deux bâtiments, de nous imbiber de la féerie et de l’énergie vivifiante de l’événement.

Dans le hall d’exposition du bâtiment côté sud on retrouve deux scènes pour spectacles, une dizaine d’ateliers pour les jeunes, quelques kiosques pour se procurer un léger lunch et plus de 100 kiosques pour les exposants. La grande salle sur le côté nord a servi pour la cérémonie d’accueil et de fermeture. C’était grandiose dans les deux cas. Il faut dire que plus de 7500 visiteurs ont passé par les portes du Parlement. Dans le catalogue du Parlement, j’ai compté, toutes activités confondues (ateliers, plénières, conférences, sessions de prières, spectacles et jeux), en deçà de 900 activités… Impossible d’assister à tous. Il y avait de nombreuses salles à la disposition des présentateurs et animateurs et les quelque 220 confessions religieuses présentes ont abondamment fourni le public avec les détails de leurs traditions, incluant les premières nations du Canada qui, pour l’occasion, avaient érigé un Tee-Pee à l’extérieur du bâtiment près de l’entrée principale où ils ont entretenu (symboliquement) un feu de camp 24 sur 24 pendant tout l’événement.

Ceci étant dit, ce qui m’a vraiment impressionné était l’intention d’unification démontrée parmi tous ces groupements religieux. J’ai appris que, ici et là de par le monde — et ceci depuis bon nombre d’années — des projets conjointement parrainés par différentes foi et cultures sont en marche pour améliorer la condition de vie chez les démunis. Le mouvement « interfoi » prend de l’ampleur et cette tendance à l’unification apporte la véritable notion que tous, malgré les différences dans les chemins parcourus, sont issus du même Père; nous œuvrons pour la même cause, la paix mondiale.

Laisser un commentaire