Chronique du Taxibarman

Louis Prud’homme
Laval

Je poursuis ma réflexion : comment parler des enseignements du Livre sans le nommer, comment partager mon amour de Dieu sans tomber dans les clichés ?

Selon les « modernes », Dieu n’existe pas, tout simplement parce qu’il n’y a pas de preuves scientifiques de sa présence. C’est comme un procès criminel ou l’accusé ne bénéficierait pas de la « présomption d’existence »!

Suite au décès du grand scientifique Stephen Hawking, nous avons eu droit à un florilège d’éloges amplement mérités et d’explications sur ses théories. J’ai eu l’occasion de discuter de la chose avec un client alors qu’on était coincé dans la circulation. On n’est pas censé parler de religion ou de politique avec nos clients, mais puisque mon client a abordé le sujet je me suis cru autorisé à donner mon avis.

En gros, pour répondre à la grande question : qu’est-ce qui a provoqué le bing bang ? Hawking propose l’intervention d’une « singularité » capable d’expulser hors du néant l’énergie nécessaire à la création physique de l’univers. C’est cette même « singularité » qui est à l’œuvre pour expliquer l’existence des trous noirs.

La « singularité » serait donc le détonateur du Big Bang : la concentration extrême d’une énergie indéfinissable à l’origine du monde physique ET aussi l’« aspirateur » de cette même énergie, à l’œuvre par le biais des trous noirs, autour d’une étoile s’effondrant sur elle-même. Peut-être pour récupérer tout ce que la « singularité » peut recycler. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

De l’aveu même de la plupart des scientifiques, personne ne sait trop ce que peut bien être cette fameuse « singularité ».

Donc, en gros, la « singularité », ça expulse d’un côté, ça aspire de l’autre. Ça commence à ressembler à une pompe, non ? Une pompe comme un cœur ? Le cœur de l’univers serait donc cette fameuse « singularité » ?

Mais quelle énergie pourrait animer quelque chose d’antérieur au Big Bang ? D’antérieur à l’énergie même. Nous ne connaissons qu’une autre forme d’énergie qui n’est pas matérielle et mesurable, mais plus fine encore que les quantas : la pensée.

Ah! Mais la pensée vient des hommes! Et si la pensée était présente à la fondation de l’univers ? Avant la matière. Comment le prouver ? Il existe un appareil capable de mesurer l’activité neuronale : https://m.theepochtimes.com/uplift/a-new-theory-of-consciousness-the-mind-exists-as-a-field-connected-to-the-brain_2325840.html .

Grâce aux observations faites avec cette machine, des chercheurs ont pu déterminer que le ventre, le cœur et le cerveau participent conjointement à l’activité cérébrale. On a même observé de l’activité neuronale à l’extérieur de la boîte crânienne. Pas seulement de l’activité provenant du corps émetteur, mais aussi des traces d’ondes en provenance de l’extérieur, interagissant avec le sujet.

Un genre de champ d’activité neuronale entourerait notre tête. La « dureté du mental » peut-être!

Cette machine enregistre sinon les pensées du moins les marqueurs d’une activité cérébrale. Je me demande donc si une machine de ce genre pourrait enregistrer s’il y a de l’activité neuronale à l’intérieur d’un trou noir.

Si on pouvait capter la présence d’activité neuronale au cœur d’un trou noir, on pourrait peut-être en déduire que c’est une caractéristique de la « singularité aspiratrice ». On pourrait alors supposer que la « singularité émettrice » bénéficierait aussi de cette caractéristique.

Donc une activité neuronale, cérébrale, antérieure au Big Bang.

Peut-être pas un signe d’intelligence indiscutable, mais à tout le moins l’indice d’un champ mental duquel pourrait être issue la chaleur initiale qui créa l’univers. C’est peut-être de la science-fiction, mais la science-fiction d’hier est souvent devenue la réalité d’aujourd’hui.

On commence tout de même à s’approcher d’une idée de ce que pourrait être la source centre première de la conscience. Ce serait basé sur la science et non sur les fables millénaires des différents dogmes archaïques des grandes institutions religieuses.

Hawking n’a pas démontré que Dieu n’existe pas. Il a démontré que les conceptions de Dieu prônées par les différentes églises ne tenaient pas la route face aux preuves scientifiques.

Bref, le point où je veux en venir est le suivant : il est faux de prétendre que la science a prouvé que Dieu n’existe pas. La science dit qu’il n’y a pas de preuve scientifique de l’existence de Dieu telle que définie par les trois grandes religions monothéistes. C’est tout, et ce n’est pas tout à fait pareil!

Il y a bien des choses qui existent sans preuve scientifique. On ne peut même pas faire la preuve scientifique de la gravité! On constate que ça marche, c’est tout.

Il n’y a pas non plus de preuve scientifique permettant de qualifier une œuvre d’art. La preuve scientifique d’un livre consiste à en définir les différents paramètres physiques : les dimensions, le poids, le nombre de pages, la qualité du papier, le type d’encre ou le caractère typographique utilisé pour l’édition, mais pas le caractère du texte. On ne peut pas prouver scientifiquement la valeur d’un récit. L’esprit ne se mesure pas scientifiquement. Pourtant il existe.

Il m’est déjà arrivé, à la brunante, qu’un lièvre surgisse devant ma voiture et passe littéralement entre les roues de mon auto. J’ai pu le constater en voyant dans mon rétroviseur le lièvre poursuivre sa route. Il n’y a évidemment aucune preuve scientifique à l’appui de mon histoire. Personne n’est obligé de la croire, mais moi, je n’y crois pas : je le sais!

Je n’ai pas besoin de preuve scientifique pour savoir que j’aime ma blonde et mon fils.

Tout ne s’explique pas par la preuve scientifique et même en science de plus en plus de chercheurs commencent à douter de l’inexistence d’une conscience à l’origine de l’univers.

C’est trop facile de dire qu’il n’y a rien. On a beau être contre les églises qui ont corrompu le message d’amour des prophètes à des fins politiques ou commerciales, ce n’est pas une raison pour ignorer toutes les preuves circonstancielles autour de cette question fondamentale : la vie a-t-elle un sens ?

L’hypothèse d’un « complot divin » à l’origine de l’univers ne doit pas être écartée du revers de la main!   ; o)

Laisser un commentaire