Mot de la présidente…

Line St-Pierre
president@urantiaqc.org

L’énoncé de la mission du Livre d’Urantia par les révélateurs nous informe ainsi,

« Dans notre effort pour étendre la conscience cosmique et rehausser la perception spirituelle » et ils ajoutent « il est extrêmement difficile de présenter des concepts élargis et une vérité́ avancée alors que nous sommes limités par l’emploi d’un langage restreint du royaume. » Fasc. 0:0.2 (p.1.2) Tout un mandat qu’ils ont à relever pour nous humbles humains afin d’en saisir la profondeur, car tous les jours nous sommes interpellés par toutes sortes d’impulsions humaines qui font appel à nos sens bien qu’heureusement pouvant être remplacée par un idéal de vie avec l’aide de la partie divine qui habite chaque être humain sur cette planète.

Le Livre d’Urantia est une révélation pour toutes les religions, un rehaussement de vérités pour chaque individu, pour une réalisation de vie de bien-être et de significations à un but suprême.

Certains mécanismes doivent se mettre en place pour faciliter cette philosophie que nous nous efforçons de vivre. Pour moi j’ai trouvé des moyens assurés qui contribuent à la croissance spirituelle ; mon implication dans des habitudes religieuses de façon régulière, la participation à un groupe d’étude hebdomadaire depuis près de vingt ans, en est un autre qui stimule mon mental en y ajoutant des facteurs nouveaux de pensée inexplorés auparavant. De cette façon avec tous les partages du groupe, de nouvelles lumières surgissent et que je peux appliquer et transmettre dans le service aux autres de manière concrète.

Participer à des cours offerts par la Fondation Urantia en est un autre, car quoi de mieux que de s’inspirer les uns les autres en apportant une dimension variée selon les différents niveaux de connaissance, de compréhension et d’évolution spirituelle que nous avons acquises, car comme dit le proverbe africain : “Si tu veux aller vite marche seul, si tu veux aller loin marchons ensemble”.

C’est ainsi qu’en janvier un nouveau défi s’est présenté à moi et j’ai accepté l’invitation qui me fut proposée en m’inscrivant à un cours en ligne sur « La philosophie de Rodan ». Quel beau sujet à étudier! Dix hommes et trois femmes, via le site de l’école internet de la Fondation, provenant de divers continents répondent et partagent sur une méthode très bien présentée, dans ce cas-ci par deux facilitateurs, avec des questions telles que :

Comment arriver à transformer les grandes stimulations humaines en idéaux à découvrir et à accomplir ? À quels problèmes la société humaine est confrontée et chacun de nous qui y vivons ? Quelles sont selon vous les solutions sages dictées par une philosophie éclairée par la révélation, par la vérité révélée ? Quelle est la meilleure des méthodes pour résoudre les problèmes selon le philosophe Rodan ? Qu’est-ce que les préjugés créent dans notre vie ? Comment arrive-t-on à s’en libérer ?

L’invitation à réfléchir et à répondre aux questions que nous lance les facilitateurs, demande de s’arrêter, de méditer et d’écouter à l’intérieur de nous ce que l’étincelle de l’Ajusteur de Pensée veut nous faire percevoir et qui peut-être contribuer à l’augmentation d’un participant ou plus dans le groupe. Il serait certainement plus profitable d’avoir un apport de pensée féminine plus grand, car notre vision diffère de celles des hommes et ils ont tout autant besoin de notre association que nous avons besoin de la leur pour mieux se comprendre et pour progresser.

Cette plateforme m’apporte de nouveaux outils et ce que j’en retire est d’une profondeur étonnante pour m’aider à mieux aimer la fraternité et mieux la servir.

« Discernez clairement la vérité́ ; vivez avec intrépidité́ la vie de droiture ; c’est ainsi que vous serez mes apôtres et les ambassadeurs de mon Père. Vous avez entendu dire que, si l’aveugle conduit l’aveugle, ils tomberont tous deux dans la fosse. Si vous voulez guider d’autres hommes vers le royaume, il faut vous-mêmes marcher dans la claire lumière de la vérité́ vivante. » Fasc. 140:3.18 (p.1571.5)

Laisser un commentaire