Témoignage…

Éric Martel
Joliette

Bonjour à tous,

Nous avons tous à cœur de voir la réussite de la 5e Révélation. Bien sûr, cela va être long. Ça se déroule sur une échelle de temps qui ne nous est pas réellement compréhensible. Néanmoins, je me pose régulièrement la question, qu’est-ce que je peux faire à mon échelle pour contribuer à l’entreprise ? D’abord évidemment, essayer de mettre les enseignements du Livre en pratique et transmettre dans mon entourage, les vérités que j’ai découvertes, sans nécessairement parler du Livre. Ensuite, former un groupe d’étude, ce que j’ai réussi à faire et pour la première fois l’année dernière, j’ai fait un don à l’Association Urantia Internationale (AUI). Pour le moment, c’est ce que j’ai trouvé à faire qui est en mon pouvoir.

La semaine dernière j’ai reçu un courriel de l’AUI me demandant si j’accepterais qu’on publie mon nom comme donateur dans leur rapport annuel de 2018, sans en indiquer le montant, cela dans le but d’encourager d’autres donateurs potentiels. J’ai bien sûr accepté.

Je me suis alors posé la question, combien y a-t-il de lecteurs au Québec et au Canada et combien d’entre eux contribue financièrement à la mission de l’AUI ? Je n’ai pas eu de difficulté à trouver la réponse et j’ai été stupéfait par les chiffres.

Bien que le nombre exact de lecteurs au Canada ne soit pas connu précisément, car, beaucoup d’entre eux ne contactent pas les organisations, le nombre connu sur la liste des lecteurs francophones est de 560 personnes et 300 pour les lecteurs anglophones.

Combien de lecteurs d’après vous, ont contribué financièrement à l’AUI en 2018 pour tout le Canada ? La réponse est 17!

Alors, je me suis encore posé cette même question, qu’est-ce que je peux faire ? La réponse est simple; vous écrire, vous communiquer ces chiffres et vous demander, et vous, que pouvez-vous faire ?

Bien que la mission du Livre soit spirituelle, nous vivons dans un monde matériel et l’argent est un ‘’moyen’’ matériel indispensable pour mener à bien la 5ième Révélation dans le temps.

Bien que Jésus ne se soit jamais occupé personnellement des finances du groupe apostolique, lui et ses apôtres n’auraient pas pu accomplir quoi que se soit s’ils n’avaient pas été soutenus financièrement par des croyants, pauvres ou riches.

Le Livre nous enseigne qu’un groupe d’individus est beaucoup plus fort que la somme des individus qui le composent.

C’est avec cette idée en tête que je vous encourage à donner ce que vous pouvez, que se soit à l’AUI ou à la Fondation. C’est très facile à faire, il suffit d’aller sur leur site web.

Laisser un commentaire