Lettre d’Haïti :

Rapport promis sur les livres d’Urantia reçus en Haïti

De : Joseph Bruny (Haïti)
(Pour le Groupe des lecteurs
du Livre d’Urantia en Haïti)

A : Line St-Pierre

Chère sœur

Je dois commencer par m’excuser d’avoir pris tout ce temps avant de t’envoyer le rapport promis. Mais comme on dit « mieux vaut tard que jamais. »

Nous remercions sincèrement la Fondation Urantia et l’Association Urantia du Québec pour les livres qu’elles nous ont aidés à trouver en Haïti.

Ces ouvrages nous ont aidés énormément et nous sont d’une grande utilité, car avant l’arrivée de ces ouvrages, les intéressés se réunissaient et partageaient la lecture ensemble dans un ou deux ouvrages qui étaient disponibles. Maintenant les lecteurs du groupe d’étude ont la possibilité de posséder leur propre ouvrage. Grâce à la valeur recueillie pour les livres, additionnée par notre faible contribution, le groupe a pu payer un espace dans un hôtel pour se réunir chaque dimanche de 3 h à 6 h pm.

Près d’une vingtaine de livres d’Urantia a été vendue, malheureusement les acheteurs ne sont pas tous des lecteurs réguliers, cependant nous espérons un impact favorable dans le futur, vu les gens qui nous questionne sur Le Livre d’Urantia sont les élites des religions organisées, les ésotéristes et les universitaires.

Les ouvrages sont toujours bien arrivés et la dernière boite apportée par notre frère Joseph Bruny est bien venue. Nous allons faire de notre mieux pour que la Cinquième Révélation soit bien connue en Haïti. Frères Nelson et Garry remercient particulièrement notre frère et ami Gaétan pour la nouvelle édition française d’Urantia qu’il leur a envoyée.

Concernant le congrès qui s’est déroulé à Sherbrooke, la bonne nouvelle a été reçue d’après le rapport de notre frère Bruny. Tout le groupe des lecteurs du Livre d’Urantia d’Haïti vous salue, vous est réellement reconnaissant et compte vous rencontrer lors du prochain congrès qui se tiendra.

Communications

Line fait le suivi de la correspondance des lecteurs qui écrivent à l’adresse de l’association ; les communications courantes par téléphone des lecteurs demandant des renseignements variés concernant « Le Livre d’Urantia » ou l’« Association Urantia du Québec ». Elle informe régulièrement Normand Laperle de tous changements d’adresse des récipiendaires du Réflectivité format papier. Pour les dossiers de l’AUQ, elle transmet les correspondances et réponses au secrétaire qui les archive.

Elle maintient à jour la liste des lecteurs dans la base de données, s’occupe de la réservation de salles de conférence lorsque nécessaire et organise le brunch des fêtes. Line agit également comme personne-ressource francophone pour l’« Association Urantia Internationale » pour donner suite aux correspondances exigeant l’utilisation du français.