Mot du président…

Maurice Migneault
Président AUQ

urantiamaurice@gmail.com

L’année 2016 cogne déjà à nos portes. Pour les êtres ancrés dans l’éternité cela compte peu, mais pour nous, créatures du temps et de l’espace, c’est une réalité.

Il est de coutume en début d’année de prendre des résolutions. Je viens vous faire part de la mienne ! Toujours garder une attitude positive. Nous n’avons pas une grande influence sur la fatalité des évènements, cependant, par notre attitude, nous en avons beaucoup sur l’influence que ces évènements ont sur nous.

L’aveugle pourrait dire que l’obstacle qui se trouve sur sa route l’empêche d’avancer, mais cet obstacle est de fait, un point repère. S’il n’y en avait aucun, il ne pourrait jamais trouver son chemin. Pour nous qui sommes souvent des aveugles spirituels, nos angoisses, nos doutes et nos afflictions sont ces obstacles qui nous aident lentement à trouver la Lumière. Il nous appartient grâce à notre attitude d’en faire des points de repère.

Je vous laisse avec ces trois citations à propos de l’attitude en vous souhaitant une année 2016 pleine de points repères pour guider votre route.

« L’attitude est le pinceau de l’esprit.
Elle colore toutes les situations
. »
Alexandre Lockhart

« L’attitude est une petite chose
qui fait une grande différence
. »
Winston Churchill

« Où que vous alliez, quel que soit le temps, apportez toujours votre propre soleil. »
Anthony D’Angelo.

Mot du rédacteur

Normand Laperle
Rédacteur du Réflectivité

Un gros merci à ceux qui écrivent des articles dans le Réflectivité. C’est grandement apprécié. C’est une façon que vous avez pour participer à votre façon.

Vous avez probablement remarqué qu’il n’y a pas eu de Réflectivité au mois de décembre. C’est la même chose chaque année. On passe le mois de décembre parce que tout le monde est occupé à préparer les fêtes. En janvier, nous publions un Réflectivité de 8 pages, en y incluant un formulaire d’adhésion à l’AUQ (incluant automatiquement votre adhésion à l’AUI).

À partir de maintenant, le Réflectivité sera toujours publié dans la dernière semaine du mois précédant le mois du Réflectivité.

Meilleurs Vœux !

Normand Laperle
Rédacteur du Réflectivité

Les membres du conseil d’administration de l’AUQ, — ainsi que tous les bénévoles qui ont travaillé de près ou de loin à vous servir durant cette année exceptionnelle — surtout à cause du Congrès International de Sherbrooke — se joignent à moi pour vous offrir nos meilleurs vœux de joie et de santé.

Que cette année vous inspire à révéler l’amour de Dieu à toutes les personnes qui croiseront votre route.

Servir, c’est aimer,
Dieu …vous aime.

Témoignage d’un nouveau lecteur!

Réal Boucher,
Trois-Rivières.

Depuis août dernier, j’ai entrepris la lecture ou la reprise de la lecture, de « Le Livre d’Urantia ». Le livre dormait sur une étagère de ma bibliothèque depuis de longues années, peut-être même depuis 1999 si j’en décode la facture laissée à je ne sais plus trop quelle page. Un enseignant de la méditation transcendantale, Roger Périgny, me signifiait au cours d’une des rencontres de vérification de ma façon de méditer que ce livre, était un livre de chevet pour lui. Cela me rappela que je possédais ce livre. Alors ma curiosité fut piquée et je me suis mis à relire « Le Livre d’Urantia » en bon esprit cartésien !

J’ai compris vite pourquoi j’avais dû délaisser ma première tentative de lecture suggérée par un collègue de camping (au début de l’été 2000), qui m’avait aussi invité, à l’époque, à partager avec lui et son groupe (???) cet univers auquel nous ouvrait le chemin, ce « Livre d’Urantia ». Je me souviens lui avoir dit à l’époque que j’avais du mal à comprendre et saisir. L’esprit cartésien était fort dérouté, tout comme il le fut et l’est encore depuis août 2015. Mais cette fois ma détermination à parcourir en entier les 196 fascicules se soudait à mon esprit orgueilleux. « J’allais le lire en entier » ai-je, à plus d’une reprise, confirmé à mon enseignant de méditation transcendantale (à laquelle je revenais après 40 années).

De plus, Maurice, le président d’AUQ, suite à une réplique à un article du Réflectivité, m’invitait à lire plus avec mon cœur qu’avec mon esprit cartésien décontenancé. Ce qui me donnait encore le « coup de fouet » pour lire « Le Livre d’Urantia » sous une tout autre approche, « le cœur plus que la raison ».

J’ai donc poursuivi de fascicule en fascicule jusqu’en ce début décembre où je parvenais au fascicule 196. Ouffff ! Quel labyrinthe ! Que de dédales. Que d’imbroglios du mortel en voie vers le morontiel avant d’arriver au spirituel, un jour à l’île du paradis, après avoir gravi les mondes des maisons, les univers, Orvonton, Havona et autres… Jésus au passage. Quatrième partie du Livre d’Urantia, un monde que je croyais connu au début, mais vite soumis à l’effusion de Micaël, dernière effusion, nouvel évangile, qu’un Ajusteur de pensée viendra bientôt m’enseigner, m’y diriger, m’y raviver dans cette nouvelle compréhension d’une conscience cosmique conduisant au Tout, à l’Ultime.

Tout au long de ma lecture, j’aurais aimé avoir une « clé de lecture ». J’ai cru l’obtenir au fascicule 99, mais ce ne fut pas le cas. J’aurais aimé connaître des groupes de lectures. Il n’y en avait guère en Mauricie. Les références données n’exerçaient plus le mandat. Je me suis parfois mis à écouter les lectures des fascicules sur Internet. Ça devenait déjà plus accessible.

Aujourd’hui je ressors tout de même influencé par l’évangile de Jésus : Dieu est Père et nous sommes tous fils et filles de Dieu. D’où l’invitation à suivre l’invitation de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

Notre filiation divine nous mènera à l’île du Paradis, en une conscience cosmique, de l’Unique au Trinitaire, au Septuple pour nous fusionner dans l’Ultime. Le royaume de Dieu, c’est vivre la volonté du Père et reconnaitre alors notre filiation, nous sommes ses fils et ses filles.

Je sais qu’il me faudra revenir et parcourir à nouveau « Le Livre d’Urantia », trouver un groupe de partage, m’inscrire aux diverses sessions internet pour devenir en plénitude de ma « conscience cosmique ». Mais probablement, comme bien d’autres lecteurs et lectrices, je me sens seul, solitaire, même si je me sais maintenant être évolutif en ascension avec mes frères et sœurs Urantiens qui voudraient devenir solidaires dans un partage au quotidien. Il y a bien des rencontres ici et là de « membres », à des fêtes et des occasions. Mais les esseulés, perdus dans leurs fascicules, ne savent rejoindre ce qui n’est guère dans église, confessionnalité, secte, religion. Ils ne savent rejoindre ce qui est uniquement « conscience cosmique ». Cette conscience doit n’être reconnue et goûtée qu’à la toute fin, fin que les débutants lecteurs et lectrices ne saisissent point ou ne peuvent pas saisir, à moins que les initiés, en présence de leur Ajusteur de pensée, deviennent « clé de lecture », « portier de l’univers des univers ».

En lecteur esseulé, si souvent désemparé, mais arrivé au point final du fascicule 196, je confesse à nouveau mon intérêt pour « Le Livre d’Urantia », mon besoin d’un plus grand savoir, pour une relecture encore plus cimentée à Micaël, ce Jésus nous livrant son Évangile : « Dieu est notre Père, donc nous sommes tous frères et sœurs ». Mais je suis encore frais novice et ne saurais quoi dire ou faire pour ajouter et soutenir les débutants lecteurs ou les futurs lecteurs. Les initiés doivent savoir. Donc je m’en remets à eux et je demeure « en attente »…

Assemblée générale annuelle…

AUQ

L’AUQ tiendra sa prochaine
Assemblée générale annuelle le samedi 6 février 2016 dès 10h00 (arrivez à 09h00) à l’Hôtel Le Dauphin 600 Boul. St-Joseph, Drummondville.

En tant que lecteurs du Livre d’Urantia, vous pouvez assister à cette rencontre et constater comment les membres du conseil d’administration travaillent à faire connaître la révélation au Québec.

Un bilan des activités 2015 sera présenté ainsi que les projets et activités à venir en 2016.

Trajets :

  • Sur la rive sud de fleuve,
    rejoindre l’autoroute 20.
    • De Montréal : vers Québec.
    • De Québec : vers Montréal.
  • Prendre la sortie 177 (Drummondville Centre-ville) pour rejoindre le Boulevard Saint-Joseph direction est (vers le centre-ville)
    • De Montréal : vous tournez à droit
    • De Québec : vous tournez à gauche.
  • L’hôtel Le Dauphin sera à votre gauche, environ 1 km plus loin.

Ordre du jour :

  1. Ouverture de l’assemblée par le président après la prise des présences et constat du quorum.
  2. Lecture et adoption de l’ordre du jour du 6 février 2016.
  3. Lecture et adoption du procès-verbal de l’assemblée du 15 février 2015.
  4. Lecture du bilan des activités pour l’année 2015.
  5. Rapport du bilan financier pour l’année 2015.
  6. Élection d’un président d’élection et lecture de la procédure d’élection.
  7. Présentation et élections des candidats aux postes de Vice-Président(e) et       Secrétaire.
  8. Liste des résolutions ratifiées par le Conseil d’administration en 2015.
  9. Projets à venir pour l’AUQ.
  10. Levée de l’assemblée.

En après-midi, il y aura un partage et des témoignages.

Comment s’inscrire, se désabonner ou changer ses coordonnées à la liste de distribution de l’Association Urantia du Québec ?

Gaétan G. Charland
Soutien technique

Certains d’entre vous désirent peut-être savoir comment s’inscrire à la liste de distribution par courriel de l’association. Rien de plus simple, vous n’avez qu’à visiter le site Web de l’Association Urantia du Québec (www.urantia-quebec.ca) aller à la page publications et cliquer sur l’onglet Réflectivité. Vous y trouverez à gauche de la page un bouton bleu avec la mention « Inscrivez-vous » vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton et remplir le formulaire.  Vous recevrez par courriel un message de confirmation que vous devrez valider afin de vous abonner, cette méthodologie vous donne l’assurance que c’est bien vous qui vous abonnez à ce service.

Autre chose à prendre en considération, c’est de vérifier votre boite de pourriel (spam) pour vous assurer que les courriels envoyés par l’association ne s’y retrouvent pas.  Vous pouvez aussi inclure l’adresse de la liste d’envoi dans votre carnet d’adresses, cela pourrait aider à prévenir que les messages de l’association se retrouvent dans les pourriels. Si vous désirez vous désabonner ou changer vos coordonnées de la liste, rien de plus simple; au bas de chaque message envoyé, vous y trouverez le lien pour vous désabonner ou changer vos cordonnées.  Une autre façon de faire, est de remplir à nouveau le formulaire d’inscription comme précédemment indiqué au haut de ce message, lorsque vous aurez rempli le formulaire et cliquer sur le bouton s’inscrire, vous verrez un message s’afficher au bas de la page vous signifiant que vous êtes déjà abonné à la liste et un lien qui vous invitera à mettre à jour votre profil. Lorsque vous cliquerez sur ce bouton, vous recevrez un courriel pour confirmer vos changements. En validant ce courriel, vous serez redirigé sur la page de changement des préférences et de là vous pourrez, soit changer vos cordonnées, ou vous désabonner.

Le comité des groupes d’étude de l’AUI…

Gaétan Charland
— Président du comité des groupes
    d’étude pour l’AUI

Au mois de mars 2015, j’ai été élu au poste de président du comité des groupes d’étude pour l’Association Urantia Internationale (AUI). Ma tâche durant l’exercice de mon mandat de quatre ans sera de coordonner les activités de comités similaires faisant partie de différentes associations nationales au sein de l’AUI. Je devrais durant la première année de mon mandat trouver des volontaires (3 ou 4) qui feront partie de mon comité et ensemble nous œuvrerons à faire la promotion des groupes d’étude à travers le monde et soutenir de plusieurs façons leur influence dans leur communauté respective.

Nous devrons aussi trouver des moyens pour les aider à former des chefs et des enseignants tels que spécifiés dans le mandat de publication. Bien entendu, les groupes d’étude sont autonomes et nous serons très respectueux de leur nature non politique.  Notre travail consistera principalement à leur fournir des outils pédagogiques, de la formation, des aides didactiques pour l’étude et voir à l’amélioration du Répertoire des groupes d’étude.

Dernièrement, une lettre d’invitation a été envoyée à tous les membres de l’AUI pour inciter les hôtes de groupe d’étude à inscrire leur groupe dans le répertoire. À ce jour, nous avons reçu 25 nouvelles inscriptions ce qui totalise le nombre de groupes inscrits à 420 groupes. De ce nombre, 44 de ces groupes sont virtuels, permettant à des lecteurs éloignés de participer à un groupe de leur choix.  Le répertoire est disponible en 5 langues et bientôt 3 nouvelles traductions y seront incorporées ce qui permettra à un plus grand nombre de groupes d’étude à travers le monde d’être répertorié et rendu disponible à plus de lecteurs. Si ce n’est déjà fait, j’invite les hôtes de groupe d’étude à inscrire leur groupe dans le Répertoire des groupes d’étude; pour ce faire, visitez notre site Web à Urantia-Quebec.org et consulter la page des activités, vous y trouverez le lien pour le répertoire.  J’invite aussi tous les lecteurs et lectrices à participer à un groupe d’étude. Votre participation, non seulement pourra aider d’autres étudiants à progresser dans leur compréhension, mais vous aidera aussi à progresser dans la vôtre.

Appel pour joindre le Comité des membres de l’Association Urantia Internationale…

Comité des membres de l’Association Urantia Internationale (AUI)

Le Comité des membres de l’Association Urantia Internationale est à la recherche d’une personne, membre de l’AUI, laquelle pourrait joindre notre comité afin de nous aider dans les tâches suivantes :

  • Demeurer en contact continu avec les coordinateurs et les membres du conseil d’administration des associations Urantia locales des États-Unis d’Amérique (ÉUA) et du Canada, afin de maintenir une bonne relation avec les membres et les lecteurs.
  • Prendre en note les idées et projets nouveaux, être informé en général des situations aux ÉUA et au Canada, en relation avec le Livre d’Urantia; participer aux événements, connaître des lecteurs d’autres régions du pays et être capable d’expliquer les caractéristiques locales de l’AUI.
  • Formuler des recommandations, partager les besoins et idées avec les membres du Comité des membres, et transférer les informations émanant des coordinateurs des autres pays aux membres des ÉUA et du Canada; en quelque sorte, agir comme un carrefour d’information.
  • Comprendre et parler l’anglais.

Nous aimerions que vous vous joigniez à nous. Notre objectif consiste à monter un réseau solide de coordinateurs des membres, à susciter l’appartenance; soit inspirer davantage de lecteurs à devenir membres et les membres à servir les lecteurs.

Vous aurez à consacrer une portion raisonnable de votre temps pour cette tâche et vous serez disposés à participer à notre réunion mensuelle en ligne du Comité des membres.

Pour information ou joindre ce comité, contactez Anton Miroshnichenko à cette adresse : anton.mnko@urantia.org.ua   Bien à vous

De la réalité absolue à notre réalité spatio-temporelle…

Réal Demers
Laval

Comme tu dois commencer à t’en apercevoir, je reviens périodiquement pour te parler de mon sujet préféré, te parler de celui que je nomme affectueusement « Mon Père qui est dans les cieux et au plus profond de moi-même » l’expression paternelle du JE SUIS, la grande Source de toutes choses.

Sans lui, aucune réalité n’est possible, car il est la première cause, le maintien dans l’existence et le but ultime. En effet, toute réalité a un lien avec lui. D’une part, la réalité vivante, active, organisée, réplicable, utilisant la réalité non vivante comme substrat et d’autre part, la réalité non vivante, passive, inorganisée, non réplicable. Ainsi, le vivant et le non vivant trouvent leur réalité dans la Source de toutes choses, car cette source est sans antécédent, sans au-delà, sans extérieure, d’une réalité infinie et absolue.

De plus, dire que la Source de toutes choses est de réalité absolue, cela signifie que sa volonté qui préside à l’organisation de l’Univers des univers est aussi absolue, par conséquent, primordiale et sans partage. Il ne faut pas oublier qu’au niveau absolu, la multiplicité des personnes ayant les mêmes caractéristiques est impossible, car le partage entraîne la perte du contrôle absolu. C’est dire que la volonté absolue du JE SUIS est la seule qui soit absolue et que tout ce que cette volonté décide, ne peut être défait. On a là la garantie de pérennité de toute décision venant d’elle, ce qui assure la stabilité de la réalité et permet d’avoir confiance dans un avenir de croissance en réponse à l’exhortation venant de Dieu le Père de « devenir parfait comme lui ».

La première réalité est absolue et infinie, c’est la réalité de la Source de toutes choses, une réalité qui est à l’origine de toute autre réalité, qu’elle soit absolue ou subabsolue. Mais, dans l’ordre des choses, la réalité absolue s’exprime complètement avant de considérer les autres niveaux de réalité. Ainsi, le JE SUIS épuise le niveau d’expression absolue, où des êtres semblables ayant la même définition sont en grand nombre. Il faut rappeler qu’au niveau absolu, un seul être peut avoir une définition qu’il ne peut partager. On comprend bien que le Père absolu soit le seul Père, car cela est vrai dans notre monde spatio-temporel, mais c’est seulement au niveau absolu qu’un seul être peut-être le Fils du Père et qu’un seul Esprit peut être l’expression de l’union Père-fils. N’ayant pas d’extérieur, ces êtres absolus sont distincts l’un de l’autre, non pas dans un espace qui est propre à chacun d’eux, mais dans une définition personnelle de leur rôle respectif à l’intérieur d’une unité incompréhensible pour nous. En effet, il faut savoir que, sur le niveau absolu, il n’y a pas de distinction, ni d’espace, ni de temps. La Déité du Paradis est donc, tout à la fois, une dans la grande Source de toutes choses et trine dans ses personnes.

C’est le moment d’aborder le niveau de réalité subabsolue. D’entrée de jeu, ce niveau c’est pas unique, car, d’une part, le premier âge de l’Univers des univers se caractérise par l’avènement d’êtres existentiels, n’ayant ni début ni fin, des êtres toujours parfaits et en pleine possession de leurs moyens et, d’autres part, le deuxième âge est celui de mondes expérientiels, ayant eu un commencement et se réalisant lentement où chacun d’entre nous est susceptible de croissance éternelle à la recherche d’un niveau de perfection comparable à celui des vivants du 1er âge.

Au cours du développement de l’Univers des univers, on peut constater qu’un âge s’amorce avec l’action d’un tandem créateur permettant l’émergence d’une nouvelle déité en symbiose avec une expression créatrice et se termine par la reconnaissance effective de cette déité qui prend par la formation d’une trinité quand la création qui l’accompagne a atteint ses objectifs ultimes.

De plus, même s’il y a des différences à observer dans l’émergence d’une déité en symbiose avec l’expression créatrice qui l’accompagne, on y trouve aussi des similitudes qui en montrent la parenté et le « modus operandi ». Il faut ajouter que les caractéristiques d’un âge donné ne se retrouvent plus dans l’âge suivant où le schéma d’organisation de la vie se fait d’une manière nouvelle et inédite.

Au 1er âge d’expression créatrice, on aborde un univers subasolu, un monde où les vivants sont aussi subabsolus, donc limités, ayant nécessairement un intérieur qu’ils ne partagent pas et un extérieur où se situent tous les autres. Mais, dès qu’on parle d’intérieur sans partage et d’extérieur où se trouvent tous les autres, on parle d’espace, une réalité également subabsolue qui, selon les besoins d’expansion d’une action créatrice, s’étend de plus en plus (on éloigne ses limites, car il y en a toujours) pour permettre l’organisation de la vie. On a ainsi dans l’Univers central, appelé Havona, une organisation stellaire permettant le bon fonctionnement d’un milliard de planètes habitées.

Cette organisation se distingue de la déité qui lui est associée parce que tout ce qu’on y trouve est subasolu tandis que cette Déité, l’Esprit Infini, est de niveau absolu. Il y a cependant une ressemblance frappante : en effet, de même que l’Esprit Infini, toute la création qui l’accompagne n’a pas eu de début, n’aura pas de fin et demeure dans un état de perfection innée sans avoir passé par une période de progrès.

Ainsi, le 1er âge débute avec le tandem créateur Père-Fils et s’achève avec l’arrivée de l’Esprit Infini et la mise en place de Havona, l’organisation de réalité éternelle occupant un espace en forme de roue autour de son centre, le Paradis et ses satellites paradisiaques. Finalement, la Trinité du Paradis, un organisme représentant les trois déités absolues, vient sceller l’organisation de la réalité existentielle et annoncer le début d’une nouvelle expression créatrice, notre réalité spatio-temporelle.

Alors commence le 2e âge de l’Univers des univers. Après la réalité existentielle de Havona, on passe à la réalité expérientielle où toute compétence doit s’acquérir par l’expérience et atteindre ainsi le niveau de perfection des habitants du Paradis. Ainsi, nous naissons perfectibles et seul le temps nous permet d’acquérir la perfection divine, le but ultime de toute personne humaine. Une autre conséquence de notre état d’imperfection est que nous ne pouvons pas avoir toujours existé. En effet, on ne peut, pour expliquer notre présente situation, reculer dans un passé ou nos capacités seraient de moins en moins performantes sans arriver à un moment où le néant serait notre lot. C’est pourquoi le niveau de vie expérientiel s’accompagne d’un nécessaire commencement et d’un milieu spatio-temporel offrant du temps pour se développer.

Autant les déités du Paradis sont existentielles, autant l’aide divine à l’œuvre dans notre âge spatio-temporel est expérientielle. Comme nous, elle travaille à l’édification d’un univers en construction dont l’objectif est d’égaler par expérience la grandeur de l’Univers central. Ajoutons que le tandem de déités qui président à l’organisation de l’Univers des univers pendant son 2e âge n’est plus l’association Père-Fils, mais un nouveau tandem Fils-Esprit. Il ne s’agit pas non plus de deux êtres absolus, mais d’une multitude de couples subabsoparlus formés d’un Fils Créateur issu de l’union paradisiaque Père-Fils, et d’un Esprit Créatif, issus de l’Esprit Infini. Il y a ainsi 700 mille couples Fils-Esprit qui travaillent à organiser, dans une portion du grand Univers, 10 millions de planètes habitées comme notre terre. Ce qui fait que le 2e âge de l’Univers des univers finira par posséder 7 000 milliards de planètes habitées disséminées dans une espace en forme de roue dans le même âge que Havona qui en est aussi le centre.

Étudier les limites inhérentes à chacun des membres du tandem créatif Fils-Esprit nous permet de mieux saisir nos propres limites tant dans notre vécu que dans notre capacité de comprendre. Le tandem Fils-Esprit forme un couple complémentaire, car, tandis que le Fils créateur est, dès le début, fortement personnalisé et en pleine possession de ses moyens, l’Esprit-Mère qui l’accompagne (souvent nommée divine Ministre ou Fille Créative) semble se développer au fur et à mesure des besoins évolutionnaires de l’univers local où elle s’est installée. Il faut ajouter que leur action conjointe Fils-Esprit, malgré les limites respectives de chacun des deux, les rend aptes à s’affranchir des contraintes spatio-temporelles imposées à l’univers qu’ils organisent.

L’Esprit-Mère qui accompagne le Fils Créateur est soumise à des contraintes d’espace : en effet, pendant qu’elle occupe tout l’espace qui lui est allouée, elle ne peut être présente à aucun autre endroit dans l’Univers des univers. De plus, dans l’espace qu’elle occupe, elle est présente partout à la fois, mais ne peut pas être contactée personnellement. Enfin, elle est soumise au temps de la même manière que chacun d’entre nous.

Quant au Fils Créateur qui l’accompagne, il ne peut être qu’à un seul endroit à la fois pouvant y communiquer sa présence. Mais, de plus, il peut échapper à l’espace de telle sorte que, peu importent les distances, il peut instantanément passer d’un endroit à un autre, quitter son univers pour aller vers le Père ou pour se rendre n’importe où dans l’Univers des univers.

Ainsi, les limites temporelles imposées au tandem Fils-Esprit à l’organisation de notre vie, résultent pour chacune d’entre nous, à des limitations, d’une part temporelle où on est pris dans l’instant présent à la manière de notre Esprit-Mère et d’autre part spatial où on ne peut occuper qu’une place à la fois à la manière de notre Fils Créateur. Ajoutons que les déplacements de notre Fils Créateur sont instantanés parce qu’il n’a pas de contrainte d’espace, mais cela n’est pas possible pour nous parce que nous sommes contraints, et par l’espace, et par le temps, une contrainte qu’on dit spatio-temporelle.

À chaque âge de l’Univers des univers, on assiste au travail d’organisation fait par un tandem divin et à l’émergence d’une Déité qui fonctionne en symbiose avec l’évolution du présent travail créatif. Je te rappelle qu’en raison de cette symbiose, connaissant les caractéristiques de la Déité émergente du premier âge, l’Esprit Infini, on est en mesure de dire que Havona est un univers existentiel où la perfection est innée. De la même manière, connaissant notre monde où la perfection s’obtient par l’expérience on peut dire que la déité émergente, Dieu le Suprême, la Déité en symbiose avec la vie qui se développe au 2e âge de l’Univers des univers est une déité expérientielle, de plus, puisque notre développement n’est pas complet, ce Dieu est lui aussi en croissance et son niveau d’incomplétude est à l’égal de notre évolution expérientielle.

Ainsi notre finitude exprime le degré de finitude de cet être divin et sa propre finitude nous permet de croître avec lui tant qu’il n’aura pas atteint sa plénitude, un moment qui se déroulera en même temps que la plénitude de notre univers, l’un étant lié à l’autre et ne pouvant s’exprimer qu’ensemble. Pendant que les humains grandissent en lui et, un par un, atteignent la divinité du Paradis, notre apport se répercute en lui et le fait croître. Comme nous, il a eu un commencement et, à la manière de notre âme survivante qui grandit en gestation dans notre mental et qui ne pourra agir que lors de notre passage dans l’au-delà, il est présentement en croissance et ne peut agir avant la fin du présent âge. Bien plus, ne pouvant avoir présentement un contact personnel avec les autres Déités à l’œuvre dans le Grand Univers, notre univers expérientiel, il a un porte-parole qui s’exprime pour lui, le 7e Maître Esprit. Cet aveu ouvre la porte à une explication supplémentaire. En effet, quand je t’ai parlé de la présence du tandem Fils-Esprit à l’œuvre dans notre univers (Le Fils Créateur et la Divine Ministre), je ne t’ai pas tout dit, car, ce duo créateur divin est le niveau de divinité le plus près de nous. Mais il existe des êtres divins qui exercent un travail de gestion plus élevé dans notre Grand Univers, dont, en particulier, les sept Maîtres Esprits. Ces êtres divins sont à l’origine de la diversité d’expression subabsolue des Déités du Paradis. Chacun d’eux agit sur une portion du Grand Univers, et celui qui agit dans la partie de l’univers qui nous concerne est effectivement le 7e Maître-Esprit.

Cependant, avant de terminer le 2e âge avec l’émergence de Dieu le suprême, je dois te parler d’un groupe d’êtres antérieurs à toute organisation de la vie. Il s’agit des Architectes du Maître Univers (contenant Havona, notre Grand Univers et les 4 niveaux extérieurs d’expansion créatrice future) et de la multitude d’êtres qui les accompagnent dans leur travail de préparation de l’espace afin que l’organisation stellaire puisse débuter et que la colonisation de la vie puisse s’ensuivre. Ils sont à l’œuvre depuis le début des débuts, ils agissaient dans le Grand Univers bien avant l’implantation d’une organisation de vie et s’occupent actuellement à organiser les 4 niveaux extérieurs en prévision de l’arrivée du 3e âge de l’Univers des univers.

Tant que le Suprême n’aura pas atteint la limite de la perfection divine dans le domaine spatio-temporel, il y aura des humains qui croitront jusqu’à la perfection du Paradis. Ce 2e âge de l’Univers des univers se terminera quand le Dieu de l’espace-temps aura atteint sa stature de déité parfaite et se fera connaître à tous comme Dieu le Suprême. On assistera alors à la mise en place de la première Trinité subabsolue qui annoncera la fin du 2e âge de l’Univers des univers.

Cependant, contrairement à la Trinité du paradis, formée des trois personnes absolues, la présente Trinité est subabsolue et représente un grand nombre d’individus qui se répartissent comme suit :

  1. La Déité Suprême,
  2. Un représentant des Architectes du Maître Univers (ils sont au nombre de 28,011 individus),
  3. Un représentant des Créateurs Suprêmes (ils sont au nombre de 1,400,028 individus) répartis en trois groupes distincts, les 7 Maîtres Esprits qui président à l’organisation spirituelle du Grand Univers, les 21 Anciens des Jours, les administrateurs de la justice là où la miséricorde aura échoué, les 700 mille Fils Créateurs et les 700 mille Esprits Créatifs.

Cette Trinité représente un total de 1,428,040 personnalités. Dire que cette Trinité est la première Trinité subabsolue te fait comprendre qu’il y en aura au moins une autre. En effet, à la fin du 3e âge de l’Univers des univers, une troisième Trinité se constituera et on pourra ensuite parler d’une Trinité des Trinités. Mais je dois arrêter ici, car le 3e âge est aussi mystérieux pour nous que l’a été le 2e âge pour les citoyens de Havona.  

Rencontre de Noël à l’Association Urantia du Québec…

Gilles Brien
Laval

Encore une fois cette année, des lecteurs et lectrices du livre d’Urantia se sont rencontrés pour célébrer ensemble le temps des fêtes. Bien que Jésus soit né en été, un 21 août, plutôt qu’en hiver, un 25 décembre, les membres de l’association Urantia du Québec aiment profiter traditionnellement de l’occasion pour fraterniser entre eux dans l’esprit de Noël.

Ils étaient donc une vingtaine, venues d’un peu partout autour de Montréal, de la rive sud et de Lévis. L’événement s’est tenu dans la région de Saint-Jérôme, le dimanche 13 décembre. La rencontre animée a été marquée par les chansons réjouissantes d’Anne Lapierre qui n’ont pas manqué d’attirer l’attention de la clientèle de l’hôtel où se déroulait le lunch. Accompagnée de Philippe Millette à l’accordéon, Anne a partagé avec son père, Gilles Lapierre, 86 ans, bien des ritournelles du temps des fêtes qui ont ravi et ému les gens présents à la rencontre. En de guise de conclusion, Gaétan Charland a su trouver les mots inspirants et réconfortants pour saluer les progrès et le travail de l’association au cours de l’année. L’organisation de la conférence de l’Association Urantia Internationale, qui s’est tenue à Sherbrooke cet été, a été le fruit d’un formidable travail d’équipe et un exemple de ce que les lecteurs et lectrices peuvent accomplir ensemble dans un but commun de service et d’amour fraternel.