Le mot du président

Maurice Migneault Président AUQ urantiamaurice@gmail.com

Le grand évènement approche à grands pas… Je veux parler encore une fois du Congrès de l’Association Urantia International dont nous serons les hôtes cet été.

Jusqu’à présent, j’ai eu la chance de participer à deux de ces congrès : à Malaga en Espagne, ainsi qu’à Medellín en Colombie. Il est difficile de décrire la richesse des expériences humaine et les amitiés que nous avons l’opportunité de vivre et de créer lors de ces rencontres. Pour mieux synthétiser ma pensée, j’ai pensé choisir des citations du « Livre d’Urantia » ayant rapport à la fraternité dont nous allons être les témoins et acteurs.

« Le potentiel du groupe dépasse toujours de beaucoup la simple somme des attributs des individus qui le composent. » (113.3) 10:5.2

« La fraternité est une réalité d’ensemble… » (138.5) 12:7.10

« L’amour est le secret des associations profitables entre personnalités. » (141.3) 12:9.2

« Il y a peu de tâches dans l’univers pour les serviteurs isolés. » (312.1) 28:5.14

« L’une des plus importantes leçons à apprendre pendant votre carrière mortelle est celle du travail en équipe. » (312.1) 28:5.14

« Presque toutes les valeurs durables de la civilisation ont leurs racines dans la famille. » (765.5) 68:2.8

« La croissance spirituelle est mutuellement stimulée par l’association intime avec d’autres personnes religieuses. » (1094.2) 100:0.2

« Si vous n’avez pas montré de prévoyance et d’intégrité dans les affaires de ce monde, comment pouvez-vous espérer être fidèles et prudents quand on vous confiera l’administration des véritables richesses du royaume céleste ? » (1854.2) 169:2.6

« L’homme ne peut provoquer la croissance, mais il peut lui fournir des conditions favorables. » (1097.4) 100:3.7

« C’est en découvrant les mobiles de vos as- sociés que vous découvrez le mieux leur valeur. » (1098.1) 100 :4.4

« Dès lors que vous comprenez votre voisin, vous devenez tolérant, et cette tolérance va se transformer, croître en amitié et mûrir en amour. » (1098.1) 100:4.4

« Il est moins important d’aimer tous les hommes aujourd’hui que d’apprendre chaque jour à en aimer un de plus. » (1098.3) 100:4.6

« Il est littéralement vrai « qu’il faut connaître les choses humaines pour les aimer, mais qu’il faut aimer les choses divines pour les connaître. » » (1118.4) 102 :1.1

« …l’association humaine engendre un sentiment de communauté avec le divin… » (1133.1) 103:4.1

« Si vous aimez les gens, ils se rapprocheront de vous. » (1452.2) 131:8.4

« Quand l’homme s’associe à Dieu, de grands évènements peuvent se produire et se produisent effectivement. » (1467.5) 132 :7.9

« L’amitié rehausse les joies et glorifie les triomphes de la vie. » (1776.2) 160:2.8

Service d’hospitalité » pour le Congrès Urantia International 2015

Gilles Bertrand Québec

Chers lecteurs et lectrices,
Comme vous l’avez probablement lu dans une lettre de l’A.U.Q. dernière-ment, Gaétan Charland profitait de cette occasion pour élaborer sur un nouveau service aux membres qui seront visiteurs lors du congrès à Lennoxville au Québec.

Le service hospitalité dont je suis simplement le coordonnateur, sollicite de ce fait, la participation de nos lecteurs du Québec. Nous québécois, aurons l’honneur d’offrir le gite pour une période en dehors des horaires du congrès. La générosité des hôtes qui offriront gratuitement l’hébergement et le déjeuner dans le style ‘gîte du passant’ (B & B) est tout à fait indiquée. Pour le reste (le dîner, le souper et le tourisme), seront aux frais des visiteurs.

S’il y a assez d’offres pour combler les demandes, le programme fonction-nera de façon idéale. Pour l’instant, il y a beaucoup plus de demandes d’hébergement que d’hôtes disponibles. Nous continuons dès maintenant à essayer de combler l’écart. Une participation accrue au programme ‘service hospitalité’ vous est donc fraternellement rappelée. La demande est forte et les hôtes anglophones sont encore plus forte- ment appréciés, car les Néer-landais et les Malawiens par exemple, sont nettement plus à l’aise avec le vocabulaire anglophone. Le Québec est à majorité francophone et cette tendance se poursuit chez nos hôtes. Cependant, une expérience avec une autre culture linguistique serait peut-être tout aussi intéressante à expéri-menter, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous prêt à ouvrir grand votre foyer ?

Si le cœur vous en dit, écrivez-moi.

Pour terminer, j’aimerais vous rappeler ce passage où Jésus dit à Ganid : « Lier connaissance avec ses frères sœurs, connaître leurs problèmes et apprendre à les aimer, c’est l’expérience suprême de vie. » (1431.1) 130:2.6

J`espère que cette invitation, cette sollicitation, vous sensibiliseront à cette quasi urgence de ce besoin particulier. J’attends donc avec bonne grâce vos offres généreuses d’hébergement et d’hospitalité.

Gilles Bertrand coordonnateur du Service Hospitalité dans le cadre du Congrès Urantia International en juillet 2015.

Gilles Bertrand (418) 871-4564

fidoquebec@gmail.com

Congrès international 1993 Congrès international 2015

Louise Sauvé OSrmstow

Souvenirs d’un passé qui viennent rejoindre une réalité à venir à travers cet autre congrès qui est à nos pas !

Il y a déjà 23 ans se tramait un rassemblement mondial de lecteurs du « Li-vre d’Urantia » dans notre belle province. Fait historique ou la fraternité, l’amitié, l’amour, la rencontre de l’autre, mon frère ma sœur venant de cet autre ailleurs pour partager un idéal commun, un même grand sentiment d’amour spirituel envers un même Père Divin, Céleste comme intérieur !

Une prière, une méditation, une adoration où il n’y avait plus qu’une seule âme, un seul cœur, un seul esprit dans cette grande confraternité dont le centre était occupé par cette Divine Présence du maître, de notre cher Micaël et de notre cher Père.

Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Ils étaient là, le Père et le Fils au milieu de nous et en chacun de nous ! Quelle joie spirituelle et quel Bonheur Divin !

Mes amis, y serons-nous à nouveau pour vivre encore à ce rassemblement ce que le Père comme le Fils nous demandent ? Lorsque vous serez rassemblés en mon nom en notre nom, je serai au milieu de vous tous !

J’écris ceci au nom de l’appel de notre âme qui veut rassembler dans les replis de notre unicité les merveilleux souvenirs d’une confraternité toujours de plus en plus à devenir.

Merci de me lire.

Saviez-vous que ?

À chaque fois que vous achetez un « Livre d’Urantia » (et autres) en passant par le site internet de l’AUQ, vous arrivez sur Amazone, et ce dernier retourne un faible pourcentage (3 à 4%) du montant de votre achat à l’Association Urantia du simple fait que vous êtes passé par le site de l’AUQ pour vous rendre sur Amazone.

Passez le message à tous vos amis/es qui veulent s’acheter un de ces livres.

Voici le lien direct sur le site de l’AUQ : http://urantia-que- bec.ca/livre_achat_du_livre.php

Prière

Guy et Rolande Martin Source : Groupe IAM

Voici la prière que nous disons au début de chacune de nos sessions de lecture à « La Maisonia » de Québec.

Ô Maitre de l’Univers.

Que le règne de l’amour divin, de la vérité et de la sagesse, soit établi en moi comme en tous les êtres.

Aide-moi à comprendre et à faire ta volonté afin que tous ceux qui m’entourent, soient aidés par ton pouvoir en moi.

Avis de recherche

Line St-Pierre
Coordonnatrice de l’évènement

Lors du Congrès qui se tiendra du 30 juillet au 2 août prochain à l’Université Bishops de Lennoxville, l’Association a commandité la présence d’enfants accompagnés de leurs parents afin de leur faire vivre une fragrance de fraternité lors de cette grande rencontre. Nous sommes à la recherche de 3 personnes désirant s’occuper de garder et voir aux divertissements d’une douzaine d’enfants âgés entre 3 ans et 13 ans.

Les heures requises pour ce service sont le vendredi 31 juillet et le samedi 1er août de 8h30 à 17h00, et le dimanche de 8h30 à 12h30.

L’AUQ fournira le logement s’il y a lieu ainsi qu’une rémunération avec un tarif horaire acceptable.

Si dans votre entourage vous connaissez des jeunes adultes intéressés par cette offre, SVP nous en aviser le plus tôt possible en écrivant à association.urantia.quebec@gmail.com ou en appelant au 450-565-3323.

Pourquoi participer à un congrès de Lennoxville ?

Gilles Brien questionne Gaétan Charland.

Pour les lecteurs de longue date du LU, le prochain congrès international maque une première dans l’histoire du mouvement Urantien dans la Belle Province. C’est la première fois qu’un événement semblable a lieu au Québec. Gaétan Charland a répondu à une série de questions pour les lecteurs et lectrices du Réflectivité.

Q1. Pourquoi le congrès est une première ?

R1. Ce genre d’évènement ne se produit que très rarement dans un même pays. Et de plus en plus d’associations nationales et régionales se font la compétition pour avoir l’opportunité d’être les hôtes d’un tel évènement. La prochaine fois qu’un rassemblement de ce genre se tiendra au Canada ou au Québec risque d’être dans de nombreuses années.

Q2. Pourquoi c’est important pour un lecteur ou lectrice d’être au congrès?

Qu’est-ce que ça lui apporte ?

R2. Chaque congrès procure une vision élargie de la mission du « Livre d’Urantia » et de ses enseignements. Celui qui aura lieu au Québec explore comment expérimenter les enseignements du Livre dans sa propre vie, dans sa famille, entre enfants et entre adultes. Parmi les conférenciers, il y aura des étudiants du « Livre d’Urantia » de longue date qui possèdent une formation professionnelle en éducation dans des domaines variés tels que la philosophie, la psychologie, les communications et la religion. Ces experts animeront des présentations et des ateliers sur des sujets complémentaires à leurs conférences. En plus, le congrès ac- cueillera le président et plusieurs fiduciaires de la Fondation Urantia. C’est une occasion exceptionnelle de rencontrer ces visiteurs et dirigeants et d’échanger avec eux. À ne pas manquer : le président de la Fondation, Mo Seigle, animera un atelier sur les nouvelles générations.

Q3. Est-ce que je peux amener mes enfants ou mon conjoint non lecteur ?

R3. Le congrès offre l’inscription gratuite pour les enfants de moins de 13 ans, ceci inclut l’hébergement, les repas et un service de garde. Par contre, les enfants de moins de 3 ans requièrent des soins particuliers que nous ne pourrons pas offrir.

Q4. Quelle est la plus belle expérience à faire dans ces congrès ?

R4. Rencontrer des gens de partout dans le monde et provenant de différentes cultures, en plus de se faire de nouveaux amis. Explorer de nouvelles idées et élargir ses horizons spirituels et intellectuels

Q5. Comment vois-tu l’évolution du mouvement urantien au Québec ?

Qu’est-ce que tu souhaites comme retombées de ce congrès ?

R5. Au Québec, comme dans certains pays d’Amérique du Sud, notre culture religieuse a favorisé l’acceptation du « Livre d’Urantia » par plusieurs personnes. Je dirais même des milliers. Année après année, le nombre de « Livre d’Urantia » vendus au Québec est demeuré constant, soit environ 300 livres vendus en moyenne chaque année. Le nombre de groupes d’étude au Québec per capita de population est le plus élevé dans tous les pays où les groupes d’étude sont recensés. Je crois que l’avenir du « Livre d’Urantia » et de ses enseignements aura un avenir prometteur au Québec en autant que ces mêmes lecteurs répondent à l’impulsion de la gouverne divine et s’impliquent plus à fond dans cette aventure spirituelle. Je crois que ce congrès peut donner aux lecteurs du Québec la motivation et la détermination nécessaire pour conquérir la nouvelle génération qui semble de plus en plus se chercher dans l’aventure matérielle et la quête sans fin du plaisir personnel.

En guise de conclusion

Gaétan Charland invite tous les lecteurs du Québec et du Canada, les lectrices passées ou présentes, les lecteurs en dormance comme les lecteurs en croisade, à se joindre au rassemblement international à Sherbrooke (Lennoxville) du 30 juillet au 2 août prochain.

Si vous vous demandez si vous devriez assister à ce congrès, si vous vous posez la question, c’est que la réponse est cachée dans la question… C’est comme se poser la question quand on hésite : devrions-nous allumer la lumière ? Quand on se pose ce genre de question, c’est qu’il fait assez noir pour faire de la lumière.

Inf : https://www.regonline.ca/buil- der/site/Default.aspx?EventID=1645565