Mot du président…

Maurice Migneault
Président AUQ

urantiamaurice@gmail.com

Le 6 février dernier se tenait notre assemblée générale annuelle à Drummondville, 37 personnes étaient présentes. Comme il fut rafraîchissant et énergisant de côtoyer pour quelques heures toutes ces belles âmes.

Je ne sais si quelques-uns d’entre vous ont déjà fait l’expérience d’assister aux débats de la Chambre des Communes du Parlement canadien? Ce n’est pas très édifiant, ce n’est pas du tout ce qu’on nous montre aux bulletins de nouvelles! Les comportements disgracieux et les discours irrévérencieux sont la norme. Quelle différence avec nos assemblées à nous qui se passent toujours dans l’harmonie et la bonne humeur? Ceci doit sûrement être le reflet d’une réalité spirituelle; tous à la même table pour partager les fruits de l’esprit.

« Les membres d’un groupe de mortels peuvent ressentir une unité spirituelle, mais ne peuvent jamais atteindre l’uniformité philosophique. » Fasc. 103 :1.1 (p.1129 :8)

Merci à tous ceux qui se sont déplacés pour venir partager et merci également à ceux qui nous ont offert leur témoignage de vie. Il est tellement réconfortant de constater que nous ne sommes pas seuls à soutenir cette Révélation. Je termine avec cette belle citation de Gandhi.

« Il vaut mieux mettre son cœur dans la prière sans trouver de paroles que de trouver des mots sans y mettre son cœur. »  — Gandhi

De la somnolence à l’éveil, à la joie!

Paul-Yvan Deléglise &
Roberte Roussel
Québec

La première phase de ma vie : enfance, adolescence, jeunesse, je l’ai vécue religieusement, dans le contexte catholique de l’époque.

Somnolence

Aux études universitaires en philosophie et en littérature, s’ajouta peu à peu, sur le plan social, un DÉSAVEU de plus en plus marqué des Québécois à l’égard de l’autorité de l’Église, de sa liturgie, et de son enseignement, ce qui me conduisit, non pas à l’abandon, mais plutôt à une SOMNOLENCE PROGRESSIVE de ma vie spirituelle.

Rencontre imprévue !

Puis se produisit un contact providentiel à « La Cabane à sucre du Cap! », lors d’une rencontre de retraités de l’enseignement. Le midi, au diner, je me retrouvai voisin d’une étrangère dont le tout premier sujet de conversation, étonnamment, fut qu’elle avait entrepris depuis quelques années un cheminement spirituel ! Nous nous sommes revus, par la suite. Elle me présenta alors le lourd et impressionnant LIVRE BLEU ! Elle émit le souhait que j’en entreprenne la lecture !

Je décidai de faire une tentative. Un « Groupe de lecture » me recommanda de lire le livre entier, d’une seule venue, de la première à la dernière page !

Tentative quasi improbable

L’Introduction et le début de la Ie Partie m’ont grandement plu. J’étais émerveillé d’une si grande habileté à écrire sur Dieu, sur la Divinité… Mais, lorsque je parvins au « dénombrement » du Grand Univers, à la surprenante multiplicité des fonctions, au nombre fabuleux des Esprits peuplant l’Univers Central, le Grand Univers et les Univers Locaux, J’AI LITTÉRALEMENT FLANCHÉ !

C’en était trop pour le terrestre que je suis, alors que la théologie catholique avait jadis si discrètement fait allusion aux 7 chœurs des Anges, à trois de leurs leaders aux noms familiers, et auxquels étaient attribuées des fonctions peu définies ! Il me sembla difficile d’accepter d’emblée un tel déploiement, les connaître présentait peu, si peu d’utilité, si peu d’urgence, lors de notre actuel séjour ici-bas !

La réaction m’est donc venue de remiser le GROS VOLUME BLEU.

Notre attachement à Jésus, et
la IVe Partie d’Urantia.

Toutefois, avant de remiser définitivement Urantia, je tenais à consulter ma compagne relativement à une telle décision. Nous savions pertinemment que la quatrième partie du volume (au moins le tiers), portait sur la Vie de Jésus. Nous entretenions envers Jésus, sa vie, son enseignement un profond respect. Nous décidâmes donc de commencer ensemble la lecture de cette IVe Partie.

Depuis lors, fréquemment, lorsque nous disposions d’un temps suffisant, le texte à lire, nous le projetions sur l’écran de la télévision du salon. Nous le lisions, le commentions, tentions de le comprendre le mieux possible. Nous reportions à une prochaine lecture la compréhension plus complète des passages demeurés obscurs. Cette technique de lecture en commun, nous l’appliquons toujours depuis.

Les références ci-après, comme beaucoup d’autres, nous ont maintenus de façon constante dans l’émerveillement !

  • « L’enfant de la promesse était venu au monde exactement de la même manière que tous les bébés avant et depuis ce jour » (122 :8.2, p.1351.6)
  • Jésus accepte la responsabilité familiale, à la mort de son père. « Il devenait chef d’une famille humaine » (126 :2.2, p.1388.2)
  • Jésus fait le tour du monde méditerranéen comme précepteur du fils d’un riche marchand des Indes. (129 :2.9, p.1422.6)
  • Jésus se rend à la mer Caspienne pour continuer sa connaissance des hommes et des peuples. (134 :2.2, p.1484.6)
  • Au repas, Jésus invite ses apôtres à boire la coupe de vin et manger le pain du souvenir. (179 :5.1-3, p.1941.6-1942.2)
  • Jésus ne meurt pas pour que son père nous pardonne. L’individu n’est pas entaché d’un péché originel. (186 :5, p.2002.2)

La lecture de la IVe Partie nous a liés davantage encore à Jésus. Elle nous a ouvert le livre bleu dans sa totalité ! En conséquence, ayant terminé cette lecture, nous avons décidé de commencer la lecture ALÉATOIRE des IIIe, IIe, Ie Parties.

C’est ce que nous avons fait. Nous sommes donc allés d’un fascicule, ou d’un sujet, selon le désir, l’inspiration, l’impulsion, la curiosité du moment; selon, souvent aussi, en liaison avec des lectures récentes. Un peu comme dans les références suivantes :

• Dieu est un Père aimant (2 :5.2, p.39.1).   • C’est une énormité d’affirmer que Dieu le Père exigeait que son Fils soit exécuté pour que nos péchés soient pardonnés ! (149 :2.2-3, p.1670.3); (186 :5.6, p.2003.1); (188 :5.9, p.2019.2)   • Le monde des maisons. C’est le lieu où nous parachèverons notre évolution spirituelle dans l’au-delà, si nous acceptons d’y accéder (15 :7.5, p.174.5); (30 :4.11, p.341.1)   • Origine et nature des Ajusteurs de pensée. Ils sont les Guides de notre cheminement spirituel. (Fasc. 107, p.510.9)   • Le sort de Lucifer est-il résolu? (Fasc. 45 :1.11, p.510.9) (54 :6.7, p.619.4) (67 :4.7, p.758.5)   • La première famille humaine. Le premier couple humain. (Fasc. 62 :5)   • L’Histoire du mariage, son évolution. (Fasc. 82)

Comment nous apparaît le volume maintenant? Urantia présente un PANORAMA harmonieux d’une envergure totale présentant la réalité cosmique entière : la Divinité, les déités, les êtres spirituels, les êtres doués d’un mental appelés à une spiritualisation ultime; et, également et incroyablement, les êtres humains, auxquels il est dit « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ».

Même la matière est présente dans Urantia.

Urantia offre à notre mental un champ d’investigation illimité, et à notre libre arbitre un rappel constant à agir conformément à la volonté divine.

Le vocabulaire d’Urantia est d’une grande précision, d’une grande fidélité à travers tout ce vaste volume; ses significations demandent une attention constante, car elles ne sont pas totalement données au premier abord. La précision vient ici et là, peu à peu. Référence majeure : (INTRODUCTION :V. Réalité de personnalité).

Très souvent, ma compagne et moi, pour nous dégager de l’agitation matérielle, nous nous accordons un temps de lecture en commun. Nous y trouvons le calme, la paix et souvent de grandes joies !

Achevant la seconde lecture de la IVe Partie et ayant lu, la presque la totalité des trois premières, nous nous proposons de reprendre la lecture du livre dans son entier, cette fois à partir du tout début, persuadés que notre vocabulaire s’étant enrichi, notre lecture sera facilitée et nous en retirerons lumière et motivation en abondance !

Notre réponse : Lorsqu’un aspirant lecteur nous demande : « Qui a écrit ce volume? » Nous lui répondons : « Lis d’abord une partie congrue de ce volume, tu auras alors surement la réponse à ta question ! »

Nouveau groupe d’étude en ligne…

Gaétan Charland
Président du Comité des Groupes d’étude (AUI)

J’ai participé, au début de décembre 2015, à un nouveau groupe d’étude en ligne conçu pour les jeunes lecteurs. Ce nouveau groupe d’étude a été mis sur pied par Antonio Schefer et est animé par Jeffrey Wattles. Il est de rayonnement international et fonctionne sur une plateforme Internet très performante, appelée Zoom, laquelle rassemble et relie tous les participants. Cette application Internet permet aux participants de se voir les uns les autres s’ils le désirent et l’animateur peut partager son écran, ses documents, ses présentations PowerPoint, et même des vidéos. Toutes les séances sont enregistrées de sorte que chaque participant peut revoir la séance, à sa convenance, après qu’elle ait été rendue disponible en ligne par Antonio Schefer.

Ce qui est le plus remarquable et avant-gardiste en ce qui a trait à ce groupe d’étude virtuel, réside dans son contenu et son protocole. Avec l’aide-experte de Jeffrey Wattles, le groupe concentre ses discussions sur l’entraînement des dirigeants et des enseignants, en explorant des passages de la vie et des enseignements de Jésus tels que relatés dans « Le Livre d’Urantia ». Mais ce n’est pas tout, il exhorte également les participants à s’impliquer activement aux congrès, en faisant des présentations et en animant des ateliers de discussion. Le groupe explore également la méthodologie utilisée par Jésus pour partager et disséminer ses enseignements, et comment chacun de nous peut à sa manière, adapter et appliquer les méthodes du Maître dans nos propres zones d’influence.

Il est fort vivifiant et encourageant de voir une initiative telle que ce genre de groupe d’étude en ligne. Cette initiative répond aux recommandations qui nous ont été transmises par les révélateurs dans le « Mandat de Publication »; soit d’aider à former des dirigeants et des enseignants et de mettre sur pied des milliers de groupes d’étude. Ces mêmes révélateurs nous encouragent aussi à étudier la vie de Jésus pour cibler des moyens pour réaliser notre mission en tant qu’enseignants et dirigeants.

J’infère que lorsque davantage de groupes d’études endosseront ce programme, nous verrons se produire de grands changements, non seulement dans nos vies, mais aussi dans nos familles et dans nos communautés. Dans l’éventualité où vous désireriez rejoindre ce groupe d’étude en anglais, ou encore visionner un enregistrement d’une session, prières de contacter Antonio Schefer à conference@triniteit.org.

Dans un esprit de fraternité,

Gaétan G. Charland

Acheter un livre…

Àchaque fois que vous achetez un « Livre d’Urantia » (et autres) en passant par le site internet de l’AUQ, vous arrivez sur Amazone, et ce dernier retourne un faible pourcentage (3 à 4%) du montant de votre achat à l’Association Urantia du simple fait que vous êtes passé par le site de l’AUQ pour vous rendre sur Amazone.

Passez le message à tous vos amis/es qui veulent s’acheter un livre.

Voici le lien direct sur le site de l’AUQ :
http://urantia-quebec.ca/livre_achat_du_livre.php

Soutenir notre association!

Marc Belleau
tresorier.auq@gmail.com

L’année 2016 est déjà bien entamée et j’aimerais rappeler à ceux qui ne l’ont pas encore fait d’envoyer le paiement de leur cotisation annuelle par chèque à l’adresse suivante : Association Urantia du Québec, CP. 304, St-Jérôme, QC, J7Z 5T9. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site web de l’Association (http://urantia-quebec.ca/devenir_membre.php) et payer par la méthode PayPal. Le coût de l’adhésion est de 60 $.

C’est par le soutien financier de ses membres que l’association Urantia du Québec est en mesure de poursuivre sa mission. Je crois que l’aspect le plus important de cette mission, c’est la création du sentiment d’appartenance à une communauté, celle des lecteurs du livre d’Urantia. Je me souviens du sentiment ressenti la première fois que j’ai assisté à une conférence organisée par l’AUQ; j’ai pris conscience que je n’étais plus seul à lire ces magnifiques écrits, que j’appartenais à une communauté bien réelle, ma communauté, composée de gens passionnés de Dieu. Sans les activités organisées par l’AUQ, sans la possibilité de se rencontrer et de partager en groupe, ce sentiment d’appartenance ne peut pas exister. Je pense que cette seule idée justifie amplement l’adhésion à l’AUQ.

Plusieurs projets sont mis de l’avant par l’Association. Si le cœur vous en dit, faites un don pour le maintien des infolettres que vous recevez; peu importe le montant que vous désirez donner, aucune aide n’est refusée. La publication du mensuel Réflectivité, la traduction du Tidings et du journal de l’Association Urantia International en langue française sont des projets dignes d’être soutenus, car ils participent au maintien de ce sentiment d’appartenance à notre communauté; le premier vous permet d’être en contact avec des lecteurs du Québec alors que le second, d’envergure international, vous permet d’être en contact avec des lecteurs de partout dans le monde. Par la lecture de ces 2 infolettres, vous vous enrichissez de la réflexion et de l’expérience de lecteurs appartenant à des cultures différentes et diversifiées. Ces infolettres permettent aussi à des lecteurs de partager leur vie intérieure avec la communauté. Vous n’avez qu’à nous dire que vous désirez affecter votre don à la publication des infolettres lorsque vous faites votre paiement. Vous pouvez même spécifier quelle infolettre vous désirez soutenir.

L’association a aussi pour mandat de propager la révélation. Le programme d’envoi de livres dans les pays pauvres comme l’Afrique est un autre moyen de soutenir votre association. Ce projet donne l’opportunité à des gens qui n’en ont pas les moyens financiers de lire le livre d’Urantia, de former des groupes et de faire progresser la révélation. Il est important de créer et de soutenir la formation de groupes d’étude partout à travers le monde afin que puisse advenir l’ère ou le livre d’Urantia sera accepté à l’échelle planétaire. Inspirons-nous du plan que Jésus a lui-même suivi pour sa mission publique lors de son séjour sur notre planète. Pendant les 2 ans de son périple en Méditerranée, il a préparé le terrain à ses apôtres, en enseignant personnellement différents groupes et individus influents dans plusieurs villes afin que le message diffusé ultérieurement, par les apôtres, reçoive un accueil favorable. Nous sommes, nous aussi, dans cette phase préparatoire à l’ère du livre d’Urantia, mais cela prendra beaucoup plus de 2 ans pour préparer notre monde; il faut que beaucoup de groupes soient créés, et qu’émergent de nombreux leaders avant que cette ère puisse advenir. Le rôle de l’association est d’aider, stimuler et provoquer les lecteurs d’aujourd’hui et ceux de demain durant leur parcours spirituel sur terre. Sans votre aide cela ne se fera pas. Personnellement, j’aimerais que ces futurs lecteurs aient la même chance de faire partie de cette grande et belle communauté. L’Association Urantia du Québec nous survivra tous et elle continuera à accueillir des milliers de futurs lecteurs et c’est dans cette optique que je continuerai à la servir et à la soutenir; je vous souhaite sincèrement d’avoir le même privilège.